L’Escalade de Victor Haïm

L’Escalade – Victor Haïm

C’est un volcan, à l’arrière-plan, un volcan qui fait semblant de dormir. Mais s’il ne dormait que d’un oeil ?
Non loin de là, dans l’univers chaotique des prismes de basalte, cinq personnages se rencontrent, que le Destin aurait sans doute mieux fait de ne pas réunir. Mais le Destin, c’est le Destin, surtout sur les pentes d’un volcan !
Il y a là Clovis, avec son âne Wagner… Clovis, écolo misanthrope et borné, décidément bien difficile à réconcilier avec les Humains.
Un âne, c’est tellement plus sûr !
Puis c’est Abel, l’amnésique, retiré des affaires, avec ses guibolles en déroute et ses articulations bonnes à mettre à la ferraille… Quelle idée de s’aventurer en ces lieux hostiles ! Est-ce seulement pour retrouver la mémoire ?
Brünhilde est peut-être celle qui la lui rendra… En tout cas, elle est bien la seule à garder la tête sur les épaules, et à conserver son sang-froid dans cet univers de désaxés. Mais pourquoi diable l’auteur a-t-il choisi de lui donner ce nom, qui fait songer à la Walkyrie, après avoir baptisé du nom de Wagner l’âne de Clovis ?
Il y a encore Diane, elle est jeune et belle, mais quelle em….euse !
Une fille frustrée et horripilante, une hystérique, qui sortirait sa kalatchnikov à tout bout de champ, si elle en avait une…
Et voici enfin « le guide ». On ne connaîtra jamais son nom. On ne connaît que sa fonction, sans être certain qu’il ne l’ait pas trouvée dans une pochette surprise… Tricheur, mais brave type. Brave type, mais tricheur…
Où est la vérité ?
Ira ? Ira pas ? Un volcan, ça ne s’escalade pas tout seul, surtout quand les éléments s’en mêlent, et que le phénomène de groupe déclenche son impitoyable dynamique…!

On peut lire cela comme on veut: comme une farce, comme une fable, comme une psychanalyse, comme une paraphrase de la Tétralogie…

Mise en Scène : Daniel Jové

Clovis : Noël Billiet
Abel : Daniel Jové
Brünhilde : Annick Milesi
Diane : Camille Prin
Le guide : Christophe Battentier

Chorégraphie : Sophie Jové
Régie Lumières et Maquillages : Martine Oudin
Sons : François Notter
Régie Son : Francis Legrand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s